Agression de deux infirmiers : L’absence de réaction du ministère de la Santé déplorée…

 

La Federation of Civil Service & Other Unions déplore que les portes du gouvernement demeurent fermées. En effet, lors d’une rencontre avec à la presse, jeudi 16 août, au siège du syndicat, à Port-Louis, le président Amarjeet Seetohul s’est insurgé contre l’absence de réaction du ministère de la Santé alors que deux infirmiers ont été agressés, lundi 14 août, à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo, à Port-Louis.

 

Amarjeet Seetohul a fait ressortir que de nombreux dossiers attendent toujours d’être traités, en priorité les agressions quotidiennes dans le secteur médical qui ne sont pas rapportées. Il estime que la solution réside dans la négociation avec les autorités. Il affirme que la dernière négociation a eu lieu en 2010. Il avance que le ministère organise des réunions mais ne leur donne pas la parole. Les autorités n’écoutent pas les représentants syndicaux, a-t-il dit. A noter qu’un habitant de Cité Richelieu avait été arrêté pour l’agression de deux infirmiers et de deux policiers à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo, lundi matin 14 août. L'homme de 28 ans s’y était rendu pour recevoir des soins mais n’aurait pas apprécié que les infirmiers lui demandent de patienter.

 

  • Published in General

Terre-Rouge-Verdun : Litige entre la firme Sinohydro et le ministère des Infrastructures publiques

 

La firme chinoise Sinohydro avait soumis des réclamations additionnelles à la Road Development Authority. Elle réclamait la somme additionnelle qu’a réclamée la firme Sinohydro à la Road Development Authority (RDA), en août 2015, soit Rs 93,8 millions. Le ministère des Infrastructures publiques et la firme Sinohydro sont donc en litige autour du projet de l’autoroute Terre-Rouge/Verdun depuis août 2015.

 

Il faut dire qu’outre ce paiement, la firme chinoise avait demandé aux autorités un délai. Le Bureau de l’Audit devait attirer l’attention des autorités sur cette revendication qui n’avait pas été détaillée. K.C. Tse Yuet Cheong, directrice du Bureau de l’Audit, dans le dernier rapport de la RDA qui couvre les années 2015 et 2016 a fait ressortir que ‘In August 2015, the Contractor submitted claim for extension of time with cost of Rs 93,8 millions on the grounds that no detailed design’. La direction de la RDA n’avait pas approuvé cette réclamation et avait demandé à la compagnie de détailler ce montant de Rs 93,8 millions.

 

A noter qu’une source autorisée à la RDA explique avoir d’emblée remarqué que ce montant était trop élevé. Des discussions ont été entamées pour trouver un terrain d’entente et ramener cette revendication à la baisse. Pradeep Goburdhone, responsable de communication au ministère des Infrastructures publiques, a informé qu’un montant de Rs 34 millions avait été réglé à ladite compagnie. Et que des discussions sont toujours en cours, le coût final n’ayant toujours pas été établi, rappelle-t-il.

 

Pour rappel, le projet de l’autoroute Terre-Rouge/Verdun a nécessité le décaissement de plusieurs millions de roupies supplémentaires. Le ministre Nando Bodha avait, en 2016, déclaré qu’un montant de Rs 7 millions avait été payé à la compagnie GETS sur la réclamation de Rs 9 millions. Il avait souligné qu’une somme de Rs 1,6 million avait été déboursée pour vérifier le rapport de GETS. Depuis plusieurs années, la RDA souhaite éviter que les projets d’infrastructures publiques ne subissent des variations, comme cela a été le cas par le passé. Le dernier rapport annuel stipule qu’une série de mesures a été prise en ce sens et l’Internal Procurement Committee a été renforcé.

 

  • Published in General

Meurtre de Lara Rijs : Le ministre Sawmynaden annonce que le gouvernement va revoir le secteur de la sécurité privée

 

Lors d’une conférence sur l’informatique, à Balaclava, mercredi 16 août, le ministre, Yogida Sawmynaden a annoncé que le gouvernement va revoir le secteur de la sécurité privée. Le ministre de la Technologie, de la Communication et de l’Innovation, réagissait après le meurtre de Lara Rijs, à Grand-Baie.

 

Pour rappel, dans cette affaire, le principal suspect est le vigile qui était en charge de la sécurité de l'appartement où résidait la jeune femme. Le ministre est d'avis que la formation des agents de sécurité doit être renforcée. Il est aussi favorable à la création d’un régulateur dans le secteur de la sécurité. Il a indiqué qu’il l’avait dit à maintes reprises et qu’il est grand temps de revoir tout ce qui tourne autour de la formation et d’avoir un cadre légal pour les agents de sécurité. Il a ajouté que les employés de ce secteur doivent être formés pour pouvoir travailler comme il se doit.

 

  • Published in General

Rencontre avec Pravind Jugnauth : Adil Ameer Meea affirme que c’est de la pure spéculation

 

Des bruits circulaient à l’effet que le député du Mouvement militant mauricien (MMM), Adil Ameer Meea aurait rencontré le Premier ministre, Pravind Jugnauth en vue d’un rapprochement. Le député mauve a toute de suite réagi pour dire qu’il n’a pas rencontré Pravind Jugnauth, dans le couloir de l’hôtel Le Méridien.

 

Aadil Ameer Meea a expliqué qu’il n’y a pas eu de rencontre. Il affirme que tout ce qui est raconté est de la pure spéculation. Il faut dire qu’un parterre d’invités était convié, mardi soir 15 août, aux célébrations marquant les 70 ans de l’indépendance de la Grande péninsule à l’hôtel Le Méridien, à Pointe-aux-Piments. A un certain moment, les invités et la presse ont vu Pravind Jugnauth et Aadil Ameer Meea s’éclipser en direction d’un couloir de l’hôtel. Il semblerait que c’est un garde du corps du chef du gouvernement qui aurait fait signe au député mauve pour qu’il aille à la rencontre du Premier ministre. Cependant, Aadil Ameer Meea affirme que tout cela est faux et qu’il n’a pas rencontré Pravind Jugnauth. Il avance qu’il n’est pas l’entremetteur entre le MMM et le MSM. C’est de la pure spéculation. Il a indiqué que le MMM a déjà annoncé qu’il ira seul aux prochaines élections générales. Il n’est donc pas question d’un rapprochement ni avec le MSM ni avec le PTr. Il affirme, par ailleurs, que ce n’est pas dans un couloir qu’il ira rencontrer le Premier ministre s’il avait à le faire.

 

Xavier-Luc Duval salue la décision du PM pour aller déposer devant la commission d’enquête sur la drogue

 

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth a pris la décision d’aller déposer devant la commission d’enquête sur la drogue et cela a été émis dans un communiqué, mercredi 16 août. Le leader de l’opposition salue ainsi la décision du Premier ministre Pravind Jugnauth.

 

Xavier-Luc Duval souligne que c’est une occasion pour le chef du gouvernement de partager les informations qu’il dit détenir. Il avance qu’en tant que leader de l’opposition, il avait demandé à Pravind Jugnauth à titre formel et officiel de déposer devant la commission d’enquête sur la drogue. Premièrement parce que son nom a été cité par Peroomal Veeren et deuxièmement parce que le Premier ministre a lui-même dit qu’il détient certaines informations. Il affirme qu’il est ravi d’apprendre qu’il a accepté ses conseils.

 

Partielle au nº18 : le Mauritian National Congress se joint de la partie

 

Le Mauritian National Congress, connu initialement comme le Mouvement Anti Dynastie, envisage de participer à la partielle au no 18, Belle-Rose-Quatre-Bornes. C’est ce qu’a annoncé Vivek Pursun, leader du parti, lors d’une conférence de presse, mercredi 16 août, au centre social Marie Reine de la Paix, à Port-Louis.

 

Le leader de ce parti a lancé un appel aux jeunes pour rejoindre le mouvement. Il a fait ressortir que c’est un mouvement qui milite pour la démocratie. Et d’ajouter que comme le parti est déjà dans la circonscription No 18, il n’est pas question qu’on ne participe pas à cette élection partielle. Vivek Pursun a, par ailleurs, partagé son intention de faire du porte-à-porte. Cela, afin de sensibiliser le public sur le besoin d’une vraie indépendance et pouvoir choisir autre chose que les scandales.

 

Board de la FSC: Sesungkur annonce que le gouvernement a pu trouver des personnes avec difficulté

 

Des personnes aux ‘profils divers’ ont été identifiées par le gouvernement avec difficulté, a annoncé le ministre des Services Financiers et de la bonne gouvernance, Sudhir Sesungkur Sesungkur, alors qu’il intervenait, mercredi 16 août, lors du SEM Young Investor Award, à l’auditorium Octave Wiehe.

 

Le ministre a affirmé que contrairement à ce que l’on pourrait penser, cela n’a pas été facile de trouver des gens pour sont prêts à aider sur le board. Il avance que c’est avec beaucoup de difficultés que le gouvernement a pu trouver des ‘profils divers’ pour siéger sur le conseil d’administration de la Financial Services Commission (FSC). Il a indiqué que des personnes ont été identifiées et très bientôt, le gouvernement procédera aux nominations. Selon le ministre, certains de ces oiseaux rares sont des expatriés venus s’établir à Maurice après leur retraite. Il fait ressortir que mettre la main sur des professionnels n’est pas de tout repos. D’autant plus que certains ne veulent pas s’engager, soit parce qu’ils travaillent déjà à plein-temps, soit parce qu’ils sont eux-mêmes engagés dans ce type d’activité et veulent éviter tout conflit d’intérêt.

 

Sudhir Sesungkur indique toutefois avoir plus trouvé des ‘mixed skills’, notamment dans les secteurs financier et de la ‘fintech’, afin que le secteur puisse avancer.

 

  • Published in General

Pravind Jugnauth affirme que la NCG doit prendre plus d’initiatives dans la lutte contre le trafic de drogue

 

«La NCG doit être la première ligne de défense», a affirmé Pravind Jugnauth, qui participait à la mise à l’eau du CGS Valiant, mercredi 16 août à Port-Louis. Il avance aussi que la NCG doit prendre plus d’initiatives dans la lutte contre le trafic de drogue.

 

Pravind Jugnauth affirme que la National Coast Guard (NCG) a désormais les facilités nécessaires pour relever les défis. Il a fait ressortir que la NCG doit être la première ligne de défense dans la lutte contre le trafic de drogue. Elle peut désormais soutenir les différentes autorités pour mettre la main sur les barons de la drogue. La NCG a les ressources adéquates à sa disposition. Le chef du gouvernement a aussi rappelé la collaboration qui existe entre l’Inde et Maurice au niveau de la sécurité maritime depuis 1974. Il souligne que la mise à l’eau du CGS Valiant ne fera que renforcer les liens entre les deux pays.

 

Le Premier ministre a aussi déclaré qu’en mars 2015, qu’il y a eu la mise en service du Baracuda en présence du Premier ministre indien, Narendra Modi. La collaboration avec l’Inde existe depuis des années. Il a aussi ajouté que tout est mis en œuvre afin d’assurer la sécurité maritime dans la région. Pravind Jugnauth a rappelé que le port est appelé à se développer dans les prochaines années, comme étant l’un des ‘busiest’ de la région, avec notamment une augmentation des activités des paquebots, plus de marina et l’accroissement du secteur de la pêche.

 

  • Published in General

Etienne Sinatambou déclare que Pravind Jugnauth ne reculera devant rien

 

«Aucun type d’intimidation ou de dénigrement planifié ne fera reculer le Premier ministre, Pravind Jugnauth», a déclaré Etienne Sinatambou, mercredi 16 août. Il est le premier membre du gouvernement à commenter publiquement la décision de Pravind Jugnauth de déposer devant la commission d’enquête sur la drogue. Une décision qu’il a annoncée dans un communiqué publié le même jour.

 

Etienne Sinatambou affirme que le Premier ministre est devenu l’homme à abattre parce qu’il a déclaré la guerre à la mafia de la drogue. Certains veulent lui nuire par tous les moyens. Il affirme que les allégations faites par le trafiquant de drogue Peroomal Veeren devant la commission d’enquête, jeudi 10 août, contre le Premier ministre sont fausses. Le caïd a allégué que le Premier ministre finançait le trafic de drogue. Il a soutenu que ces mensonges ne sont rien d’autre que la volonté de ralentir le démantèlement du trafic de drogue dans le pays. Le Premier ministre va poursuivre son combat contre le trafic de drogue dans le pays et traquer les marchands de la mort. Il avance qu’aucun type d’intimidation ou de dénigrement planifié ne le fera reculer pour libérer nos jeunes du fléau de la drogue.

 

L’aéroport se dotera d’un Integrated Government Clearance Centre

 

La Mauritius Revenue Authority (MRA) vient de lancer une Expression of Interest pour le projet, Integrated Government Clearance Centre (ICCC), qui coûterait de Rs 368 millions. Ainsi, l’aéroport sera bientôt doté d’un Integrated Government Clearance Centre. Ce projet provoquera une augmentation substantielle du trafic de marchandises et de passagers.

 

L’IGCC permettra le dédouanement des marchandises par les douaniers et les officiers des autres ministères sous un même toit. Un proche du dossier indique qu’avec ce système, les marchandises importées ne pourront quitter l’enceinte de l’aéroport sans avoir été examinées. Toutes seront alors scrupuleusement vérifiées. Le service fonctionnera 24 heures sur 24, selon un mécanisme coordonné de gestion des frontières qui favorisera le commerce transfrontalier et réduira le coût et le temps de séjour. Ainsi avec plusieurs ministères installés sous le même toit, le contrôle douanier sera amélioré. Le commerce en sera facilité et les procédures simplifiées, étant donné que tous les produits seront gardés dans une zone sécurisée au sein de l’aéroport.

 

En ce qui concerne le port, la MRA introduira le Marine Tracking System (MTS). Il servira à repérer les mouvements des navires commerciaux, des bateaux de pêche et de plaisance dans nos eaux territoriales. Le MTS permettra d’avoir des informations sur la position des navires et permettra un ciblage permanent des mouvements suspects, dans une zone maritime qui connaît un trafic intense.

 

  • Published in General
Subscribe to this RSS feed

24°C

Mauritius

Mostly Cloudy

Humidity: 94%

Wind: 0 km/h

  • 24 Mar 2016 29°C 22°C
  • 25 Mar 2016 31°C 22°C
Banner 468 x 60 px