MedPoint : Sesungkur confirme que le Privy Council tranche en faveur de Pravind Jugnauth

 

«Pravind Jugnauth a remporté son procès devant le Privy Council», s’est réjoui le ministre des Services financiers Sudhir Sesungkur. C’est sur sa page Facebook qu’il a confirmé la nouvelle. Il a expliqué que le Premier ministre et le Directeur des poursuites publiques sont déjà en présence d’un sommaire du jugement. Lequel sera officiellement publié sur le site du Privy Council d’ici quelques jours.

 

Il nous revient effectivement qu’un draft du jugement du Privy Council est déjà en circulation entre les avocats du Directeur des poursuites publiques (DPP) et les hommes de loi de Pravind Jugnauth.

 

Concernant la question de ‘personal interest’ dans l’affaire Medpoint, les law lords auraient donné raison à Pravind Jugnauth.

  • Published in General

Prison de Beau-Bassin : 800 détenus refusent de prendre leur dîner

 

Le repas est servi, à 5h30, mardi 19 février, à la prison centrale de Beau-Bassin, mais les 800 détenus qui y sont incarcérés et qui n’ont pas encore été condamnés ont refusé de prendre leur dîner. Le but : protester contre l’interdiction de la cigarette dans le milieu carcéral. Si cette manifestation ‘stomacale’ s’est déroulée dans le calme jusqu’ici, une unité de la SSU a été dépêchée sur place pour parer à toute éventualité.

  • Published in General

Violences au sein de la jeunesse : le Conseil des Religions se montre concerné…

 

Après qu’une vidéo ait fait le buzz sur les réseaux sociaux et montrant des collégiens se bagarrant avec les forces de l’ordre, le Conseil des Religions s’invite au débat concernant la violence au sein de la jeunesse d’aujourd’hui.

 

À noter que dans un communiqué signé par le président du Conseil des Religions, le révérend Philippe Goupille, officialisé, depuis mardi 19 février 2019, il est rappelé que la drogue et le stress des examens ne sont pas les seuls facteurs qui contribuent à la recrudescence de la violence chez les jeunes. Le Conseil des Religions est d’avis que le changement des mœurs et l’absence des parents est une des causes de cette violence actuelle de la jeunesse et appelle toutes les parties concernées à se concerter et s’écouter.

 

Dans cette optique, les écoles sont invitées à mettre en place au sein de leur établissement un ‘morning assembly’ tous les matins du temps scolaire et faire plus de place aux activités extra-scolaires.

 

Par ailleurs, le Conseil des Religions souhaite également que les parents assument pleinement leurs responsabilités. Des patrouilles régulières opérées par la Special Support Unit (SSU) et la Dog’s Unit seraient aussi les bienvenues selon les propositions émanant du Conseil des Religions.

  • Published in General

Échauffourées entre collégiens et policiers : Fortes présence des policiers à la Gare du Nord

 

Les autorités policières montrent les muscles du côté de la Gare du Nord. C’est le cas de le dire car les autorités policières ont décidé d’assurer une plus forte présence de leurs effectifs mobilisés, alors que de vives échauffourées entre collégiens et policiers avaient éclaté la semaine dernière.

 

Dans l’après-midi de mardi 19 février, les policiers ont du coup mené une opération coup de poing à la Gare du Nord. Des officiers de la brigade des mineurs, de la National Transport Authority (NTA) et de l’Anti-Robbery Squad étaient déployés en nombre pour sécuriser l’endroit très fréquenté après les heures de classe. Les avis sur cette forte présence policière divergent, certains voient ainsi le côté positif de ce déploiement et d’autres estiment à contrario que cela ne va rien changer à leur quotidien. Plusieurs personnes ont aussi rapporté que selon eux c’est seulement le manque d’autobus qui est à l’origine des bagarres entre collégiens.

  • Published in General

Les récentes averses ont été bénéfiques pour nos réservoirs

 

On a enregistré une légère hausse du niveau des réservoirs depuis les grosses averses de dimanche dernier. Les récentes averses ont été ainsi bénéfiques pour nos réservoirs. C’est ce qu’on peut constater selon les derniers chiffres disponibles. Cependant, la situation reste inférieure à celle que le pays a connue l’an dernier.

 

Le taux global du niveau d’eau a connu une légère hausse ces derniers jours avec les récentes averses. Le pourcentage est passé de 65,2, le samedi 16 février, à 67,8 %, le mardi 18 février. Il était de 65,1 %, le lundi 11 février dernier. Contrairement à 2018, le taux global reste inférieur, car nous étions à 97,1 %. Ainsi en débit de la pluie de ces derniers jours, l’utilisation judicieuse de l’eau est préconisée, nous a fait comprendre une source proche du dossier.

  • Published in General

Frais de justice : l’affaire fixée au 14 mai 2019 pour les débats sur les objections préliminaires

 

Les débats sur les objections préliminaires soulevées par la Mauritius Law Society (MLS), citée comme codéfendeurs seront débattues, le mardi 14 mai 2019. Le litige opposant le Senior Attorney, Narendra Appa Jala, au chef juge de la Cour suprême, a été appelé, lundi 18 février 2019, devant le juge David Chan Kan Cheong. Le Senior Attorney conteste une hausse des frais de justice.

 

Il faut dire qu’à l’appel de l’affaire, les représentants des parties ont indiqué leur intention de participer aux débats entourant les objections préliminaires soulevées par la Mauritius Law Society (MLS) et le State Law Office. Les débats sont prévus le 14 mai 2019. Me Narendra Appa Jala, Senior Attorney, soutient qu’une hausse excessive des frais de justice appelés les Court Fees de l’ordre de 600 % à 650 % va restreindre l’accès, voire refuser l’accès, à la justice à certaines personnes. La demande de Me Narendra Appa Jala est dirigée contre le chef juge de la Cour suprême. L’État, l’Attorney General et la Mauritius Law Society (l’Ordre des avoués) sont cités comme codéfendeurs. Pour rappel, le 17 janvier 2019, la Mauritius Law Society a déposé des objections préliminaires en droit contre la requête du Senior Attorney.

 

L’Ordre des avoués, représenté par Me Antoine Domingue, Senior Counsel, et Bhooneshwar Sewraj, Senior Attorney, déclare que la requête de Me Narendra Appa Jala constitue un abus de procédures de la cour. L’association avance que Me Narendra Appa Jala n’est pas habilité (no locus standi) pour porter cette affaire devant le juge des référés. Elle conteste également la compétence du juge des référés pour entendre ce genre de demande. L’Ordre des avoués souligne que cette action du Senior Attorney est purement spéculative et n’est donc pas sujette à une procédure judiciaire. Par ailleurs, le 31 janvier 2019, Me Narendra Appa Jala a déposé un affidavit pour affirmer qu’il s’oppose aux objections préliminaires soulevées par la Law Society. Le Senior Attorney nie que sa demande est prématurée. L’avoué soutient que le chef juge n’a pas apporté des éclaircissements à la Cour pour dire s’il considère une hausse des frais ou s’il a demandé au Rules Committee de considérer et de faire des recommandations par apport à une possible hausse des Court Fees. Il soutient que dans l’intérêt de la justice, le chef juge aurait dû en faire état.

 

Par ailleurs, Me Narendra Appa Jala maintient qu’il est habilité à porter cette affaire en cour. Dans son affidavit, il fait mention qu’il a, à plusieurs reprises, initié des actions en cour en son nom personnel. Le Senior Attorney ajoute que le juge des référés détient la compétence d’accorder une injonction sous l’article 73 de la Courts Act. Il fait également référence à un communiqué émis par l’Ordre des avoués datant du 18 janvier 2019. Communiqué qui avait été circulé parmi les membres de cette association et dans lequel c’était clair qu’il y a un risque d’une hausse dans les frais de justice, selon Me Narendra Appa Jala. Après que celui-ci a soumis ses réponses aux objections préliminaires soulevées par la Law Society, les débats ont été fixés, au 14 mai 2019.

  • Published in General

Riche-Terre : Aurore Perraud affirme que c’est la détresse après les fortes pluies

 

Aurore Perraud, député du Parti mauricien social-démocrate (PMSD), qui a effectué une visite de terrain du côté de Riche-Terre, plus précisément à Cité Roma, après les fortes pluies qui se sont abattues sur la localité, dimanche 17 février 2019, dit constater que c’est la détresse totale dans cette région.

 

La députée bleue s’est ainsi rendue à la mi-journée au centre communautaire de Riche-Terre, où elle rapporte que 229 sinistrés ont trouvé refuge dans les locaux. Selon Aurore Perraud qui a tenu à lancer un appel à la solidarité, 75 maisons ont été inondées. Ces familles qui ont tout perdu, matelas, effets personnels et denrées alimentaires, ont besoin d’une aide urgente pour retrouver une vie normale. D’où une demande expresse de sa part aux personnes de bonne volonté pour les soutenir en ces moments difficiles. Elle a également précisé avoir contacté personnellement la vice-Première ministre et ministre des Collectivités locales, Fazila Daureeawoo, pour lui soumettre la demande de ne pas fermer les portes du centre communautaire, et ce, afin que les sinistrés puissent pouvoir rester dans le bâtiment ce mardi 19 février.

 

Par ailleurs, le Parliamentary Private Secretary, Vikash Oree, député de la circonscription du numéro 4, Port-Louis Nord/Montagne Longue, était aussi sur les lieux. Pour Vikash Oree, le nécessaire sera fait dans des délais courts pour que la situation présente dès mercredi 20 février 2019, soit réglée au mieux. Le Parliamentary Private Secretary explique d’autre part que le principal souci vient de l’étroitesse de la rivière de l’endroit qui a gonflé avec l’accumulation des eaux de pluies.

  • Published in General

Touristes mules de drogue : l’aéroport de Plaisance sous haute surveillance

 

Les policiers de la brigade antidrogue sont d’avis que de plus en plus de voyageurs étrangers au profil suspect foulent le sol mauricien depuis des mois et sont des mules pour faire rentrer de la drogue sur le territoire national mauricien.

 

Ces derniers six mois, les voyageurs étrangers, qui ont effectué des transits dans d’autres pays avant de débarquer à Maurice, sont ainsi activement ciblés et leur voyage sur l’île, est retracé dans ses moindres détails. Pour éviter que ces personnes qui ont pu passer entre les mailles du filet n’introduisent à nouveau de la drogue à Maurice, le niveau de vigilance à l’aéroport de Plaisance a été dernièrement revu à la hausse pour identifier en amont les touristes étrangers pouvant être des mules pour l’introduction de la drogue à Maurice. Les transits des touristes en provenance du Brésil, de la Russie, d’Algérie, du Venezuela et de l’Ouzbékistan en passant par des pays d’Afrique, qui sont considérés à hauts risques pour le trafic de drogue, sont étudiés notamment en profondeur par les enquêteurs.

  • Published in General

Banque de Maurice : Un jeune faussaire en possession d’un faux billet de Rs 2 000 appréhendé

 

Un habitant de Trou-aux-Biches, employé d’une maison d’hôtes, située dans la région, a été interpellé, lundi 18 février 2019, par les forces de l’ordre en poste du côté de Pope Hennessy. Le suspect, arrêté, et âgé de 25 ans, avait en sa possession un faux billet de Rs 2 000.

 

Le jeune homme s’était déplacé en personne au siège de la Banque de Maurice à Port-Louis pour tenter d’échanger le faux billet qu’il détenait. Cependant, le jeune homme a été rapidement démasqué lorsqu’un caissier a vite découvert la supercherie. La police a été, dans la foulée, avertie et les constables dépêchés sur place ont passé les menottes au suspect. Le faussaire devra dès lors comparaître devant la justice dans un court délai et devra répondre d’une accusation provisoire.

  • Published in General

Violences des collégiens : Leela Devi Dookun-Luchoomun affirme que ces incidents n’ont pas lieu seulement à Maurice

 

«Certains cas sont extrêmement choquants, mais ces incidents n’ont pas lieu seulement à Maurice», tels sont les propos de Leela Devi Dookun-Luchoomun, ministre de l’Education, qui était présente pour assister aux travaux préparatoires au sein de la MITD House, à Phoenix, mardi 19 février. Elle commentait sur les derniers cas de violences parmi les collégiens et qui ont fait l’actualité.

 

Il faut dire qu’une première réunion des membres de la Special Education Needs Authority s’est tenue, mardi matin 19 février. L’organisme aura ainsi pour mission d’assurer la coordination effective entre les organisations non gouvernementales et les écoles spécialisées. Des représentants de différents ONG étaient aussi conviés à participer à ce rendez-vous. Leela Devi Dookun-Luchoomun a tenu à rappeler qu’au ministère, qu’on un département pour le ‘health and wellness’ des jeunes. Elle a ajouté que chaque année, on met en place un programme pour la gestion des émotions. Elle soutient que des jeunes peuvent être tristes ou en colère, mais il faut leur montrer comment gérer ces émotions.

  • Published in General
Subscribe to this RSS feed

Mauritius

Banner 468 x 60 px