L’Equal Opportunities Tribunal ne donne plus de suite à l’affaire Vijaya Sumputh

 

L’Equal Opportunities Tribunal ne donne plus de suite à l’affaire Vijaya Sumputh. Cette décision survient après que l’Equal Opportunities Commission a estimé que suivant la démission de Vijaya Sumputh comme directrice du Trust Fund for Specialised Medical Care (Cardiac centre), le 30 mars dernier, il n’y a plus de litige réel qui rendrait nécessaire de prolonger cette affaire. La commission des chances égales s’aligne du coup sur la position de la partie adverse.

 

Les membres de l’Equal Opportunities Tribunal présidé par l’ex-Senior Magistrate Denis Vellien ont dans un jugement interlocutoire rendu, lundi 11 décembre, souligné qu’ils n’ont pas le même avis que l’Equal Opportunities Commission. Cependant, ils ont estimé que comme c’est cette commission qui avait initié l’enquête, ils ne peuvent pas faire autrement. De leur côté, les hommes de loi du Trust Fund for Specialised Medical Care avaient soutenu que ce tribunal ne peut pas être ‘plus royaliste que le roi’.

 

  • Published in General

Sofitel : Les employés votent en faveur d’une ‘Last and Final proposal’

 

Les employés de l’hôtel Sofitel ont soumis une dernière proposition à la direction de l’hôtel après avoir rejeté, à l’unanimité, la proposition de la direction de Sofitel qui a accepté de leur accorder une hausse salariale de Rs 400. Mais ils ont voté en faveur d’une ‘Last and Final proposal’ définie comme suit: 20% pour tous les employés en sus de la compensation salariale et de tous les réajustements du National Remuneration Board dans le cadre la mise en application d’un salaire minimum; un système d’augmentation annuelle (Annual Increment) basé sur l’ancienneté et accord d’une durée de 2 ans comme préconisé par l’Employment Relations Act.

 

Les membres de la Hotels and Restaurants Employees Union, employés du Sofitel Imperial Mauritius Resort and Spa et leur représentant syndical, Jean Yves Chavrimootoo se sont réunis, lors d’une assemblée spéciale, lundi 11 décembre, à Flic-en-Flac. Toutefois, si la direction n’accède pas à leurs requêtes, les employés du Sofitel Imperial Mauritius Resort and Spa vont entamer une grève de la faim, lundi 18 décembre. Les membres de la Hotels and Restaurants Employees Union ont accordé un mandat à leurs représentants syndicaux pour le déclenchement de cette grève.

 

Par ailleurs, la réunion tripartite de mercredi 13 décembre convoquée par le ministre du Travail et des relations industrielles sera donc définitivement la réunion de la dernière chance. Comme l’a fait ressortir le ministère du Travail et des relations industrielles lors de la dernière réunion tripartite, la balle est désormais dans le camp du patronat.

 

  • Published in General

Affaire Betamax : La Haute cour de Karnataka en Inde lève l’injonction qui pesait sur le Pacific Diamond

 

La State Trading Corporation (STC) n’a donné aucune garantie, a déclaré le ministre de l’Industrie du Commerce et de la protection des consommateurs, Ashit Gungah alors qu’il animé un point de presse après que la Haute cour de Karnataka, en Inde, a levé l’injonction qui pesait sur le Pacific Diamond, lundi 11 décembre.

 

Ashit Gungah a fait valoir que cette décision a été prise sans que la State Trading Corporation donne de garantie. Il a ajouté que l’approvisionnement de Maurice retournera à la normale. Pour rappel, la STC, condamnée par le tribunal d’arbitrage de Singapour à verser 115 millions de dollars (environ Rs 4 milliards) à Betamax, le lundi 5 juin 2017, s’était depuis présentée devant la Cour suprême de Maurice pour tenter de présenter son cas à nouveau. Or, Betamax, fort de son arbitrage, avait dès le début demandé à la STC de déposer en cour, selon la pratique établie, une garantie bancaire irrévocable pour 115 millions de dollars plus les intérêts d’à peu près 3 % l’an, au cas où elle perdrait son cas. La STC, à travers Me Chetty, avait farouchement résisté à cette demande en Cour suprême.

 

Cependant, Betamax, de son côté, avait demandé à cette même instance d’émettre un ‘provisional order’ pour rendre le jugement de la cour d’arbitrage exécutoire, permettant la saisie éventuelle des actifs de la STC. Ce provisional order a été émis et la STC avait 14 jours pour s’y opposer. Mais la réplique de la STC s’étant faite en dehors du délai légal de 14 jours, ce ‘provisional order’ devenait, de fait, un ordre exécutoire final. C’est cet ordre exécutoire final que Betamax portait, à travers ses avocats de Benoît Chambers, à la haute cour du Karnataka en Inde ; cette cour de justice ayant juridiction sur le port d’où sont embarqués les produits pétroliers de la Mangalore Refinery & Petrochemicals Ltd vers l’île Maurice.

 

  • Published in General

La FSC a inauguré son bureau à Mumbai

 

Pour marquer l’événement, une cérémonie s’est déroulée, mercredi 6 décembre, devant une centaine de professionnels du secteur financier indien, lors de l’inauguration d’un bureau de la Financial Services Commission (FSC). Celui-ci sera logé dans une branche de l’ambassade de Maurice.

 

Des officiels du Securities and Exchange Board of India, S. Ravindran, directeur exécutif de cette institution, présent à cette occasion, a déclaré que l’ouverture d’un tel bureau élargira le champ de collaboration entre les deux régulateurs. De son côté, Harvesh Seegolam, Chief Executive de la FSC, a indiqué que l’implantation de ce bureau à Mumbai témoigne de l’engagement de Maurice en tant que juridiction réactive de collaborer pleinement avec les autorités indiennes. Il soutient qu’à travers ce bureau, on va rester connectés avec les derniers développements du paysage des services financiers indiens, dont la régulation et l’environnement des affaires.

 

  • Published in General

Accident de bateau à l’îlot Mangenie : Sept blessés, dont un jeune de 15 ans

 

Une dizaine de personnes, qui s’offrait une journée de détente à l’îlot Mangenie, a fini à l’hôpital, dimanche 10 décembre. En effet, un accident de bateau s’est produit aux alentours de 17h45. Un jet-ski aurait percuté un bateau avec à son bord une quinzaine de passagers, dont des enfants. Le bateau aurait alors chaviré. Des volontaires se sont jetés à l’eau afin de secourir les occupants du bateau. La garde-côtière de l’Ile-aux-Cerfs a été alertée.

 

Appelés, les ambulanciers du Samu sont arrivés sur place peu après. Sept blessés, parmi lesquels un mineur de 15 ans, ont été conduits vers le centre hospitalier pour les premiers soins. L’état de santé de l’adolescent est jugé sérieux. À 19 heures, dimanche 10 décembre, il y avait une seule victime admise à l’hôpital, les autres blessés recevaient des soins. Le jet-ski étant interdit dans les eaux mauriciennes depuis février 2016, le skipper a été interpellé par la police de Trou d’Eau Douce. Il se serait montré réticent à donner des informations à la police.

 

A noter que tout contrevenant risque de se voir infligé de lourdes sanctions pénales, selon la Tourism Authority (Prohibition of Jetski) Regulations 2016. Il peut être condamné à une amende ne dépassant pas Rs 10 000 et encourt une peine d’emprisonnement d’un maximum de deux ans. S’il y a récidive, l’amende varie entre Rs 20 000 et Rs 200 000, avec une peine d’emprisonnement ne dépassant pas cinq ans.

 

  • Published in General

Compagnie d’aviation nationale : Air Mauritius passe en mode recrutement en 2018

 

La compagnie d’aviation nationale, Air Mauritius passe en mode recrutement. C’est le cas de le dire car elle entend bien faire le plein en 2018 avec le recrutement des pilotes, ingénieurs, personnel navigant, personnel au sol entre autres vu qu’elle est en pleine croissance et qu’elle a besoin de compétences. La compagnie lance ainsi un plan de recrutement ambitieux. Une centaine de personnes devraient rejoindre la compagnie l’année prochaine.

 

Il faut faire ressortir qu’avec une flotte grandissante avec Le Morne Brabant et Le Pieter Both, qui se sont joints à la flotte d’Air Mauritius respectivement, en octobre et novembre dernier, des destinations supplémentaires et un désir d’améliorer son service à bord pour redynamiser son image, la compagnie se doit de recruter des employés. D’autant que l’année prochaine, deux autres appareils devraient s’ajouter à la flotte. Avant la fin de cette année, Air Mauritius mènera des entretiens d’embauche avec des commandants de bord et des First Officers. Elle souhaite en recruter une dizaine. Une dizaine d’apprentis devraient également rejoindre l’équipe l’année prochaine.

 

Si Air Mauritius avait déjà recruté 30 personnes en 2016 pour faire partie du personnel de cabine et 50 autres cette année-ci, en 2018, elle en aura besoin de 80 de plus. Il faut dire que sur certains vols, avec un certain nombre de lignes supplémentaires cette année, Air Mauritius compte un minimum de personnel à bord, sans pour autant faire de compromis sur la sécurité. Autre projet de la compagnie nationale d’aviation : la direction veut faire décoller l’Air Mauritius Institute et sa branche, l’Air Mauritius Flying School, une école de pilotes destinée à former des professionnels dans la région. Ce sera la seule institution de ce type de la région. Depuis plusieurs décennies, un certain nombre de pilotes anglophones ont été formés en Afrique du Sud. Maurice ayant l’avantage d’être bilingue, il pourra donc assurer la formation dans deux langues.

 

Un membre de la direction a expliqué qu’une dizaine de Mauriciens seront formés par Air Mauritius pour devenir pilotes. Ils formeront le premier batch. Il avance qu’on vise le mois de juin 2018 pour démarrer la formation et qu’on va mener une campagne d’information. Il soutient aussi qu’on va prendre les meilleurs profils pour les former dans l’Air Mauritius Flying School. A noter que la compagnie nationale d’aviation, qui compte plus de 2 300 employés, a transporté plus de 1,6 million de passagers durant l’année financière 2016-17. Le nombre de passagers transportés est en hausse constante. Le taux de remplissage des avions a été de 79,6 %.

 

  • Published in General

Soodhun poursuivi pour menaces de mort : Le procès pris sur le fond le 29 mars et 12 avril 2018

 

L’ancien ministre du Logement et des Terres, Showkutally Soodhun s’est présenté en cour, lundi 11 décembre, avec son avocat, Me Raouf Gulbul. Il a été appelé devant la magistrate Niroshini Ramsoondar concernant les ‘preliminary issues’ par rapport à l’affaire des menaces de mort proférées à l’encontre de Xavier-Luc Duval, le leader de l'opposition. Le procès sera pris sur le fond le jeudi 29 mars et le jeudi 12 avril 2018.

 

Il faut dire que Me Raouf Gulbul a affirmé qu’il a bien reçu tous les documents relatifs à cette affaire et qu’il n’y a pas de ‘preliminary issue’. Cependant, il a fait ressortir que sur les 14 témoignages reçus, trois d’entre eux sont illisibles. L’avocate du parquet, Me Keshri Soochit, a indiqué qu’elle fera parvenir des copies dactylographiées à Me Raouf Gulbul. Celui-ci a également demandé une copie d’une déclaration que l'ex-vice-Premier ministre et ministre du Logement et des terres aurait faite à la police.

 

  • Published in General

One Planet Summit : Pravind Jugnauth y participe aux côtés de Theresa May, Leonardo Di Capricio et Bill Gates à Paris

 

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth a mis le cap sur Paris, depuis dimanche soir (10 décembre), pour participer au Sommet climat qui se tiendra, ce mardi 12 décembre. Theresa May, Leonardo Di Capricio et Bill Gates, entre autres, seront aussi présent à ce Sommet organisé conjointement par la France, les Nations unies et la Banque mondiale. Ce sommet, baptisé One Planet Summit, aura lieu sur l’île Seguin, en banlieue parisienne, et sera consacré au financement des politiques climatiques. Il intervient deux ans après l’accord de Paris sur le climat.

 

Pravind Jugnauth a reçu une invitation personnelle du président français, au cours du sommet conjoint de l’Union africaine et de l’Union européenne, à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Environ 4 000 participants et 800 organisations et acteurs publics et privés sont attendus au One Planet Summit. Une cinquantaine de chefs d’Etat et de gouvernement devront être de la partie, mais pas le président américain Donald Trump. Ce dernier sera néanmoins représenté par le chargé d’affaires de l’ambassade à Paris. Pravind Jugnauth devra être de retour en fin de semaine.

 

Du reste, le One Planet Summit avait été annoncé, en juillet, par Emmanuel Macron pour remobiliser sur le dossier du climat après la décision des Etats-Unis de se retirer de l’accord de Paris.

 

A noter que ce mardi 12 décembre, les chefs d’Etat et de gouvernement seront reçus à déjeuner à l’Elysée par Emmanuel Macron. Ils se rendront ensuite par voie fluviale, sur la Seine, jusqu'à l'île Seguin. L’ambition du Sommet climat est de faire travailler les acteurs engagés sur la mise en œuvre de projets d'une manière extrêmement concrète, selon le palais présidentiel de l'Elysée. Le président de la Banque mondiale a estimé que le Sommet sur le climat est une opportunité pour concrétiser sur le terrain des avancées en matière de lutte contre le changement climatique. Jim Yong Kim a déclaré que ce sommet est différent car il ne s’agit pas d’une énième rencontre politique à haut niveau, il va permettre de rassembler des groupes de personnes qui habituellement ne se rencontrent pas.

 

Jim Yong Kim a expliqué que l’un des sujets les plus importants est le niveau de financement, pour l'heure insuffisant, pour atteindre les engagements de l’accord de Paris. Il a souligné que l’Agence internationale de l’Energie estime qu’il faudra en moyenne 3 500 milliards de dollars (d’investissements dans le secteur énergétique) chaque année pendant 30 ans pour contenir l’augmentation des températures à un minimum de 2°C.

 

  • Published in General

Droits de l’homme : Un secrétariat national verra bientôt le jour…

 

Le ministre de la Justice, Maneesh Gobin compte introduire un secrétariat national au début de l’année 2018. Cela permettra ainsi aux différentes organisations engagées à faire respecter les droits de l’homme d’avoir une approche concertée. Maneesh Gobin l’a annoncé à l’issue de l’ouverture d’un atelier de travail sur les droits de l’homme, à Bagatelle, lundi 11 décembre. Cet atelier de travail s’insère dans le cadre de la Journée mondiale des droits de l’homme, observée dimanche 10 décembre.

 

Maneesh Gobin a expliqué qu’il va soumettre une proposition en ce sens au Conseil des ministres. Il avance qu’il ne suffit pas de voir ce qui se fait au niveau local, mais il faut aussi voir comment mettre en œuvre, par exemple, un rapport du conseil des droits de l’homme. Cette mise en œuvre doit se faire de manière coordonnée. Or, jusqu’à présent les différentes organisations qui œuvrent pour la cause des droits de l’homme travaillent chacun de leur côté. Dans la foulée, le ministre de la Justice a annoncé que plusieurs débats autour du thème des droits de l’homme seront menés en 2018. Il dit ne pas promettre d’amender la Constitution, mais 50 ans après notre Indépendance, il est temps de jeter un nouveau regard sur celle-ci.

 

Dheerujall Baramlall Seetulsingh, Chairman de la commission nationale des droits humains, a, pour sa part, déploré que le mandat de la commission nationale des droits de l’homme ne comprenne pas les droits économiques et socioculturels qui pourraient aider à atteindre les ‘sustainable development goals’. Par ailleurs, Dheerujall Baramlall Seetulsingh a affirmé que les enquêtes policières prennent trop de temps. Il soutient que les gens doivent attendre beaucoup avant que leur affaire passe en cour. Il a fait ressortir que les policiers ne sont pas tous formés pour mener des enquêtes. Et de proposer l’introduction d’une cour juvénile pour traiter les cas ayant trait à la délinquance juvénile ainsi que la création d’une cour familiale.

 

  • Published in General

Pravind Jugnauth dit constater que l’écart entre les riches et les pauvres se creusait

 

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui participait à l’inauguration du centre de loisirs de l’Agrément, dimanche 10 décembre, a, lors de son intervention, déclaré que, qui dit croissance économique dit augmentation de la richesse, dit distribution, au sein de la population. Il soutient qu’il nous faut un plus gros gâteau, mais qu’il ne faut pas qu’une poignée des gens seulement en profitent. Cela dit, constate le chef du gouvernement, depuis 10 ans, l’écart entre les riches et les pauvres se creusait.

 

Pravind Jugnauth devait, cependant, faire remarquer que dans un pays, il y a des personnes qui sont riches et d’autres qui le sont moins. Selon lui, si une personne affirme que tout le monde deviendra riche, c’est qu’elle est en train de l’embêter. Une situation à laquelle le gouvernement compte bien mettre un frein. Le chef du gouvernement explique que tout est mis en œuvre pour développer le pays et permettre à Maurice de franchir un nouveau palier. Il avance qu’il faut privilégier les Mauriciens aisés et les étrangers qui peuvent investir dans le pays. Il soutient qu’on a les ressources humaines. Il nous faut toutefois des investissements étrangers dans les secteurs que nous voulons développer.

 

Le chef du gouvernement s’enorgueillit, dans la foulée, que les investissements directs étrangers sont en hausse cette année. Il ajoute que les facteurs sont multiples. Il dit qu’il y a un climat favorable aux investissements, un leadership à la tête du gouvernement. Les investisseurs, avance-t-il, ont pu constater que le gouvernement travaille et améliore les affaires. C’est la Banque mondiale qui le dit, souligne le Premier ministre. Il déplore toutefois que certains ne sont là que pour critiquer.

 

Commentant la non-participation de l’alliance gouvernementale à l’élection partielle dans la circonscription no.18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes), Pravind Jugnauth a déclaré qu’on n’a pas aligné de candidat pour l’élection partielle à Quatre-Bornes, car on ne veut pas passer le temps à faire campagne tous les après-midis. Il dit qu’il n’y a qu’à voir le nombre de réalisations du gouvernement. Il avance qu’il est sûr que l’opposition aurait crié à la bribe électorale si le gouvernement était en campagne. Il soutient qu’on veut montrer à la population qu’on est là pour travailler et améliorer la vie des gens.

 

  • Published in Politics
Subscribe to this RSS feed

24°C

Mauritius

Mostly Cloudy

Humidity: 94%

Wind: 0 km/h

  • 24 Mar 2016 29°C 22°C
  • 25 Mar 2016 31°C 22°C
Banner 468 x 60 px