Octroi de passeport à Brasse : l’ancien ACP Domah affirme qu’il n’a reçu aucune instruction du CP

  • Published in General

 

Aux enquêteurs de la commission anticorruption (ICAC), jeudi 16 mai, l’ex-assistant commissaire de police (ACP) Vinod Domah a affirmé qu’il n’a reçu aucune instruction du Commissaire de Police, Mario Nobin, pour faciliter les procédures pour octroyer un passeport à Mike Brasse.

 

Vinod Domah a été convoqué, jeudi matin, au quartier général de l’ICAC pour donner sa version des faits dans l’affaire dite Nobin-Brasse. Lors de son interrogatoire, cet ancien haut gradé de la police a expliqué les procédures à suivre en cas de perte d’un passeport. Cependant, il a soutenu que Mike Brasse, condamné pour trafic de drogue, à l’île de la Réunion, avait sollicité l'aide de son bureau de la Northern Division sur recommandation du bureau du Commissaire de Police. Habituellement, il dit que c’est au niveau des postes de police que ces enquêtes sont diligentées. Le dossier transite par le bureau de l’ACP de la division concernée pour être ensuite transmis au bureau du Commissaire de Police.

 

L’ancien ACP a expliqué qu’il avait sollicité le bureau de Mario Nobin, sauf qu’il n’a jamais eu de retour sur le dossier Mike Brasse. Vinod Domah a aussi précisé, lors de son interrogatoire, qu’il n’a jamais eu de contacts directs avec le Commissaire de Police, Mario Nobin, sur ce dossier encore moins des échanges téléphoniques ou de courriels. Après l’ACP Domah, les enquêteurs de la commission anticorruption comptent interroger des responsables du poste de police de Grand-Baie où Mike Brasse avait rapporté la perte de son passeport. L’ICAC veut savoir si les procédures ont été respectées au niveau de la division Nord. L’enquête se poursuit.

 

Mauritius

Banner 468 x 60 px