updated 7:39 PM UTC, Nov 18, 2019

Le Bureau du Premier ministre rejette une demande venant du Qatar pour le droit d’atterrissage à Qatar Airways

  • Published in General

 

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth a refusé le droit d’atterrissage à Qatar Airways. C’est le cas de le dire après que le Qatar en a fait une demande auprès du gouvernement mauricien. D’après des renseignements glanés, les autorités mauriciennes n’ont pas voulu déplaire à Emirates, qui opère déjà deux vols gros porteurs quotidiens à Maurice.

 

Il faut dire que la démarche du gouvernement est aux antipodes de son ambition d’ouvrir l’accès aérien tous azimuts à un plus grand nombre de lignes aériennes, dans le but de promouvoir notre industrie touristique. La compagnie qatarie veut desservir Maurice depuis plusieurs années déjà. Une précédente demande n’avait pas eu la faveur de l’ancien gouvernement travailliste non plus. En effet, Emirates voit en Qatar Airways un concurrent commercial très sérieux. Les deux se livrent à une lutte sans merci pour contrôler le trafic aérien dans la région.

 

À noter que la rivalité entre ces deux compagnies du Golfe persique a également une portée diplomatique. L’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar, depuis juin 2017, l’accusant de soutenir le terrorisme avec la complicité de l’Iran. Cette allégation est catégoriquement rejetée par Doha. Toujours est-il que les États-Unis n’ont pas lâché le Qatar malgré les pressions de l’Arabie saoudite. Le Qatar contrôle l’un des plus gros gisements de gaz naturel au monde. Il organisera aussi la prochaine coupe du monde de football dont l’attribution par la FIFA a donné lieu à des allégations de corruption.

 

On se souvient que le député et ancien ministre Showkutally Soodhun avait pris sur lui pour rompre les relations diplomatiques entre Maurice et le Qatar, au lendemain de la décision saoudienne. Il avait émis une lettre dans ce sens sur du papier-en-tête du ministère du Logement et des terres, portefeuille qu’il détenait à l’époque.  Le ministre des Affaires étrangères d’alors, Vishnu Lutchmeenaraidoo, avait dû émettre un communiqué plus tard pour affirmer que Maurice maintenait toujours ses relations avec le Qatar. Showkutally Soodhun est très proche des Émirats arabes unis (EIA) surtout ceux de Dubaï. D’ailleurs, c’est suite à sa demande qu’Emirates a accepté de financer un complexe sportif et une piscine au coût de plus de Rs 100 millions, à Phoenix. Au cours du lancement de ce projet, le président du Mouvement socialiste militant avait comparé Vacoas-Phoenix à la ville américaine de New York.