Warning
  • JUser: :_load: Unable to load user with ID: 983
  • JUser: :_load: Unable to load user with ID: 984
updated 10:58 AM UTC, Nov 14, 2019

Murray claims GB's first Davis Cup since 1936

Andy Murray has beaten David Goffin in straight sets to secure Great Britain's first Davis Cup in 79 years.
Great Britain go into the final day of the Davis Cup Final 2-1 ahead with two singles matches remaining.
Andy Murray has already won a singles match and helped his brother Jamie win the doubles yesterday.
Murray faces Belgium's star man David Goffin, a player who was taken to five sets by Kyle Edmund on Friday.
Murray has also won his last 10 Davis Cup singles matches and has never lost on court against Goffin.

IAAF CLEARS RADCLIFFE, DEFENDS ITS BLOOD TESTING PROGRAM

The IAAF cleared marathon world record-holder Paula Radcliffe of doping allegations on Friday and rejected claims that it failed to act on hundreds of suspicious blood tests, saying the accusations lacked "any scientific or legal basis."

Track and field's governing body issued a 38-page response to allegations by British and German media outlets that it had ignored and tolerated rampant blood doping in the sport.

"The IAAF is not complacent about doping in its sport," the federation said. "It will continue to use every tool at its disposal to fight doping and protect clean athletes."

The statement was released a few days before IAAF President Sebastian Coe faces a British parliamentary hearing into the doping allegations made by The Sunday Times newspaper and German broadcaster ARD.

Already reeling from revelations of government-backed doping in Russia and criminal corruption charges against former president Lamine Diack, the International Association of Athletics Federations said it had a duty to set the record straight on the blood doping issue.

"The IAAF cannot sit idly by while public confidence in its willingness to protect the integrity of its sport is undermined by allegations of inaction/incompetence that are based on bad scientific and legal argument," it said.

The IAAF singled out the case of Radcliffe, saying the three-time London Marathon winner was publicly accused of doping "based on the gross misinterpretation of raw and incomplete data."

Elevated blood value readings in some of Radcliffe's tests had "clearly plausible" explanations that were "entirely innocent," the IAAF said.

The IAAF said it followed up by testing Radcliffe's urine and blood samples for EPO and blood transfusions, and all the results came back negative. It said it collected 14 blood samples from Radcliffe for screening purposes from 2001 to 2008.

"The circumstances in which Ms. Radcliffe came to be publicly accused are truly shocking," the IAAF said, adding that she was "hounded remorselessly" by the media until she felt compelled to publicly defend herself.

"Obviously there's been damage done to my reputation, and to the reputation of the sport, and that's why I took the stand I did against this," Radcliffe said Friday after the release of the IAAF statement. "Yes, it was only me being singled out but there are a lot of other innocent, clean athletes who have or may produce an atypical value at some point.

"That's precisely why it has to be kept so confidential until an expert that's properly qualified looks at it and assesses it."

Britain's national anti-doping agency said it also reviewed Radcliffe's test results and agreed there was no case against her.

"The data does not provide any evidence that any anti-doping rule violation proceedings should be brought," the UK Anti-Doping Agency said.

Radcliffe, who retired from competition this year, was publicly implicated during a British Parliamentary hearing in August into the doping allegations leveled by the British and German media.

She acknowledged that her blood-testing data may have shown "fluctuations" but insisted there were no "abnormalities" and experts had concluded she had done nothing wrong.

Radcliffe set the world record when she ran 2 hours, 15 minutes, 25 seconds in winning the 2003 London Marathon. She also won the New York Marathon three times (2004, '07 and '08) and the Chicago Marathon in 2002. Radcliffe competed in four Olympics but never won a medal.

The Sunday Times and ARD examined the results of 12,000 blood tests involving 5,000 athletes from a leaked IAAF database covering 2001 to 2012 and concluded there was evidence of widespread cheating.

The reports said that 146 medals - including 55 golds - in disciplines ranging from the 800 meters to the marathon at the Olympics and world championships were won by athletes who have recorded suspicious tests. The Sunday Times also claimed the London Marathon was won seven times over a 12-year period by athletes who recorded suspicious tests.

The IAAF said Friday that its biological passport program - which monitors athletes' blood profiles over time for evidence of doping - began in 2009 and that all screenings done before then could not be used as proof of doping.

"No charge could ever be brought based on the pre-2009 tests," the statement said.

The IAAF said it would respond separately to allegations made in a report by a World Anti-Doping Agency commission this month that IAAF officials swept aside up to eight blood doping cases in 2012, allowing athletes to compete at the London Olympics when they should have been suspended. (Source: The Associated Press)

Juve, PSG, Atletico, Benfica all through

Juventus, Paris Saint-Germain, Atletico Madrid and Benfica became the latest teams to qualify for the last 16 of the Champions League on Wednesday evening.

Last season's runners-up Juventus beat Manchester City 1-0 in Turin thanks to a Mario Mandzukic goal to join the English side in qualifying from Group D.

PSG romped to a 5-0 victory in Malmo, with Zlatan Ibrahimovic scoring against his boyhood club, as they confirmed their place in the knockout draw along with Real Madrid from Group A.

Atletico Madrid are through from Group C after a 2-0 victory at home to Galatasaray and that result ensured Benfica, who drew 2-2 at Astana earlier, also progressed.

In total, nine clubs have qualified for the last 16 with a game to spare as holders Barcelona and Bayern Munich went through on Tuesday and Zenit St Petersburg were already through.

Man United slammed for 0-0 bore draw with PSV

Manchester United can be a real struggle to watch this season.

Louis van Gaal’s side simply struggle to excite going forward and often fail to produce anything of note for long spells of a game.

On Wednesday night, United had a real opportunity to seal progression to the Champions League group stages with a win over PSV.

But, LVG’s team simply failed to show enough attacking threat.

The Eredivisie side did not have to do a great deal to keep United at bay with Memphis Depay, Anthony Martial and Wayne Rooney all struggling to impress.

Substitutes Marouane Fellaini and Ashley Young hardly helped matters with Jesse Lingard perhaps the only Manchester United player who looked threatening.

United are now far from guaranteed to go through in the Champions League and must visit Wolfsburg in their final game.

Wolfsburg are now top of Group B, having won 2-0 at CSKA Moscow on Wednesday night.

1re journée de la Barclays Premier League Démarrer sur le bon pied

La première journée de la Barclays Mauritius Premier League débutera ce week-end. La rencontre mettant aux prises cercle de Joachim-Petite Rivière Noire FC a été avancée de 24 heures et se jouera donc samedi à 1530 au stade George V, à Curepipe.

La joute entre Cercle de Joachim et Petite Rivière Noire FC qui se tiendra au stade George V, à Curepipe, s’annonce palpitante. Le champion en titre aura fort à faire pour mater l’équipe de l’Ouest qui ne viendra pas avec la fleur au fusil. Ainsi, ceux qui effectueront le déplacement en auront pour leur argent, car le spectacle sera assuré.

Quatre matches sont à l’affiche dimanche. On notre que le vice-champion en titre sera en déplacement pour croiser le fer avec le néo-promu Grande Rivière Sud-Est (GRSE) Wanderers. Cette rencontre se tiendra à 16h au stade Auguste Vollaire. Compte tenu du métier des Portlouisiens, il ne fait pas de doute que l’ASPL 2000 tentera de faire étalage de sa classe. Son adversaire est prévenu.

La Cure Sylvester, pour sa part, recevra dans son fief l’AS Quatre-Bornes. Et pas besoin de dire que les Portlouisiens pourront compter sur leur inconditionnel au stade St François Xavier afin de mater leur adversaire du jour. Toutefois, les Quatrebornais ne se laisseront pas intimider aussi facilement et donneront une bonne réplique bien qu’un nul ne soit pas à écarter ici.

Au stade Anjalay, nous aurons droit à un duel nordiste entre Pamplemousses SC et l’AS Rivière du Rempart. Là encore, une belle joute est à prévoir surtout les deux formations veulent démontrer leur force. Et c’est la suprématie du nord qui sera en jeu.

Curepipe Starlight sera en déplacement à Bambous pour affronter Chamarel SC. Les Curepipiens auront un adversaire qui est à sa portée, et la bande à Sarjoo Gowreesunkur doit, sur le papier, empocher les trois points en jeu.

 

Programme

1re journée

Samedi à 15h30

Cercle de Joachim - Petite Rivière Noire FC (Stade Georges V à Curepipe)

 

Dimanche à 16h

La Cure Sylvester - AS Quatre-Bornes (Stade St François Xavier à Port-Louis)

Pamplemousses SC - AS Rivière du Rempart (Stade Anjalay à Belle Vue)

GRSE Wanderers - ASPL 2000 (Stade Auguste Vollaire à Flacq)

 

Chamarel SC - Curepipe Starlight SC (Stade Germain Comarmond à Bambous)

  • Published in Local

Tennis de table – World Cadets Challenge Marvin Liu et Prathna Jalim face à leur destin

Marvin Liu et Prathna Jalim, deux pongistes mauriciens, seront en action lors du World Cadets Challenge en Egypte les 23 et 31 courant, sous les couleurs de l’Afrique. Un grand honneur pour notre pays surtout que c’est la première fois que deux adeptes du tennis de table sont choisis pour une même compétition pour représenter l’équipe africaine.

Ces deux pongistes se trouvent en Egypte depuis la semaine dernière où ils ont été en stage en compagnie de deux autres pongistes africains. Soulignons aussi que quatre pongistes masculins et féminins représenteront les couleurs de l’équipe africaine.

Dans un passé récent, Rikesh Taucoory (2004), Widaad Gukhool (2008) et Jaisina Newaj (2011) ont déjà eu cet honneur d’être dans l’équipe africaine.

À noter que Marvin Liu et Prathna Jalim avaient terminé à la 7e place du simple hommes et simple dames des Championnats d'Afrique cadets et juniors qui avaient eu lieu à Maurice au centre national de Beau-Bassin en avril dernier. « Nous avons réussi avec panache à obtenir la qualification de deux joueurs. Ce n'est pas évident. Ils ont dû faire face à une rude opposition pour avaliser leur ticket pour l'Égypte. Ils font partie des quatre premiers d'Afrique en individuel », confie Rajessen Desscann, entraîneur national.

 

Soulignons aussi que lors du Tournoi Jeunes Pongistes, organisé par l'Association mauricienne de tennis de table (AMTT) le samedi 3 octobre dernier, Marvin Liu n’avait donné aucune chance à son adversaire qu’est Yogesh Chamansing lors de la finale. Il avait remporté la partie en trois sets, 11-6, 11-6 et 11-9 chez les -15 ans. Chez les filles, dans la même catégorie, Prathna Jalim s’était fait battre contre toute attente par Lorie Yee Kin Sien, 3 manches à 2 en finale (7-11, 7-11, 11-4, 11-8 et 10-12).

 

Pour revenir à l’équipe africaine, en masculine, il y a le champion d'Afrique, l'Égyptien Youssef Abdel-Azziz, le vice-champion d'Afrique tunisien, Nathael Hamdoun, l'Algérien Islem Tifoura et Marvin Liu Chung Ming. L'équipe féminine, pour sa part, est composée de l'Égyptienne Marwa Alhodaby, de la Tunisienne Abir Haj Salah, de l'Algérienne Loubna Dedjik et de la Mauricienne Prathna Jalim.

 

 

« C'est la première fois qu'ils seront en action dans une compétition d'une telle envergure qui comprendra des pongistes du monde entier venant notamment d'Asie, d'Europe, d'Amérique du Sud et d'Océanie. Ce sera une bonne occasion pour eux non seulement de côtoyer les meilleurs du monde, mais aussi de tirer un maximum d’enseignements possibles », confie Rajessen Desscann.

  • Published in Local

Football – Charity Shield 2015 Le premier trophée de la saison à Cercle de Joachim

Cercle de Joachim, champion en titre de Maurice, a décroché le Charity Shield en s’imposant 2-1, grâce à un doublé de Bhavish Rasdarising (49e et 90e), face au Petite Rivière-Noire FC (PRNFC), dimanche dernier, au stade St François-Xavier à Port-Louis.

Le moins que l’on puisse dire c’est que les joueurs d’Abdel Ben Kacem, qui fait ses grands débuts à la tête du Cercle de Joachim, ont eu leur revanche sur la formation de l’Ouest après leur défaite concédée dans cette compétition en 2014.

Réputée pour les matches de Coupes, Petite Rivière Noire FC (PRNFC), après en avoir obtenu trois la saison dernière, n’a pu rééditer ses performances. Pourtant les hommes de Twaleb Fatehmamode avaient pris les devants avec un but inscrit à la 26e minute par le truchement de Winley Lalouette.

Mais les champions de Maurice n’avaient pas encore dit leur dernier mot. Quatre minutes après le réengagement, Bhavish Rasdarising, entré en seconde période à la place de Donovan Bottesoie, blessé, devait faire parler la poudre en trouvant l’égalisation (49e).

Alors que tout laisse présager qu’on se dirigeait vers un nul, mais Rasdarising, visiblement très en forme, ajusta Ivahn Marie-José d’un joli tir pour offrir la victoire aux siens (90e). « Je suis très heureux d’avoir réalisé un doublé pour mon équipe mais le plus important ce n’est pas l’exploit individuel, mais c’est que l’équipe qui est sortie gagnante. J’étais déterminé aujourd’hui à faire un bon match », a déclaré Bhavish Rasdarising.

« Nous sommes très heureux d’avoir décroché ce Charity Shield après un match âprement disputé. C’est une source de motivation pour le groupe en prélude de la nouvelle saison. Nous espérons continuer sur notre lancée puisque nous avons un titre à défendre en tant que champions de Maurice », a déclaré, de son côté, Abdel Ben Kacem.

 

Pour la petite histoire, Gurty Calembé remporte pour la deuxième année consécutive le Charity Shield à l’ère professionnelle. En effet, après 2014 avec PRNFC, cette fois, il est vainqueur avec Cercle de Joachim.

  • Published in Local

Championnats du Monde de kick-boxing Quatre tireurs mauriciens en Serbie

Les quatre tireurs mauriciens qui défendront nos couleurs lors des Championnats du monde de kick-boxing en Serbie, prévus du 24 octobre au 1er novembre sont : James Agathe (81 kg), Fabrice Bauluck (54 kg), Burtlan Simiss (51 kg) et Boris Brissonnette (71 kg). Pour rappel, Maurice tentera de conserver ses deux titres de champion du monde acquis en 2013 au Brésil grâce à James Agathe et Fabrice Baulack.

Ces quatre tireurs sont actuellement en Serbie, plus précisément à Belgrade où ces Championnats du monde réuniront au moins 2000 combattants. Les Mauriciens sont accompagnés de Judex Jeannot, entraîneur national. Et la Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA) a pu avoir du soutien financier du groupe La Sentinelle et de MCB Consulting Services pour permettre à Francois Savriacooty d’effectuer le déplacement. Ce dernier agira comme chef de délégation. Et il est aussi juge-arbitre.

« L’objectif demeure que chacun de nos participants revienne avec une médaille peu importe la couleur », affirme Judex Jeannot, entraîneur national. Certes, ce dernier est conscient que la pression sera énorme surtout sur James Agathe et Fabrice Bauluck qui auront à défendre leur titre de champion du monde acquis en 2013 au Brésil.

Le capitaine de Maurice n’est autre que Fabrice Bauluck, qui sera à sa cinquième participation à cette compétition. « Fabrice a les moyens de ses ambitions pour retenir son titre, mais ses adversaires ne lui feront certainement pas de cadeau », affirme Judex Jeannot.

En ce qui concerne James Agathe, lui aussi, il pourra retourner avec un autre titre de champion du monde dans ses bagages. « James demeure un tireur qui ne cesse de progresser au fil des compétitions. Il est actuellement en confiance. S’il réussit ses premiers combats, il sera difficile à mater pour la phase finale », déclare Judex Jeannot.

Concernant Burtlan Simisse, il est bon de préciser que sa préparation a été perturbée suite à une blessure sérieuse à un orteil. D’ailleurs, il a repris l’entraînement il y a deux semaines. Toutefois, il n’a pu être en action à l’entrainement pour six semaines. Mais Judex Jeannot demeure confiant en ses chances surtout que son protégé possède un moral d’acier. « Il a travaillé uniquement les poings, suivi ensuite par les poings et les pieds avec chaussures. Burtlan a même boxé en Sparring- partner avec Fabrice Bauluck », dit l’entraîneur national.

 

Quant à Boris Brissonnette, lui aussi, il peut espérer de monter sur le podium. « L'objectif de Boris ne demeure ni plus ni moins que la finale surtout pour décrocher la médaille d'or. Certes, une médaille de bronze me donnera satisfaction, mais lui ne veut que l'or. Je dois confier qu’il a fait tant d’efforts ces derniers temps et il mériterait au moins un podium, surtout pour le récompenser de ses efforts fournis ces dernières années à l’entraînement », confie Judex Jeannot.

  • Published in Local

Réunion du Comité international des Jeux (CIJ) L’organisation des JIOI 2019 confiée à Maurice

C’est confirmé. Le Conseil international des Jeux (CIJ), qui s’est réuni à La Réunion, mardi 20 octobre, a tranché dans le vif du sujet. Cela concerne principalement le pays qui abritera la prochaine édition des Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI) en 2019. Et le choix s’est porté sur Maurice vu que les Comores n’ont pas été convaincantes, le dossier présenté n’étant pas complet.

«Je suis très content que Maurice ait été choisi pour organiser les prochains JIOI. Après l’exercice de vote, la candidature des Comores a été retirée et Maurice a été automatiquement choisi», affirme Philippe Hao Thyn Voon, président du CIJ.

Ainsi, après 1985 et 2003, une fois de plus, Maurice sera à l’honneur en accueillant la 10e édition des JIOI. Les membres du CIJ se sont réunis à l’hôtel Best Western, à St Denis, mardi 20 octobre, pour finaliser le lieu du prochain rendez-vous des athlètes de l’océan Indien pour la grande messe indianocéanique qui se déroule tous les quatre ans.

Certes, les Comores n’ont pu convaincre les membres du CIJ lors de la réunion de mardi dernier, mais il y avait aussi les Maldives dans la course à l’organisation des prochains JIOI. Mais compte tenu que ce pays n’a pas envoyé de représentant, et encore moins, a présenté un cahier des charges, le CIJ a préféré de jouer la prudence et confiant l’organisation à Maurice dont le dossier était en béton.

D’ailleurs, Philippe Hao Thyn Voon a déclaré que Maurice a tout le temps été le plan B du CIJ pour les Jeux 2019. Et la suite de l’histoire, on le connaît. Toutefois, à un moment donné, le ministre Yogida Sawmynaden, qui avait déclaré qu’il  ne voulait pas que Maurice soit considéré comme roue de secours, est revenu sur sa décision, suite à la conversation qu’il a eue avec Philippe Hao Thyn Voon.

« Je suis heureux que les prochains JIOI se dérouleront chez nous car si la réponse de Maurice aurait été négative, cela aurait signifié la mort des JIOI. Et comme on le sait déjà, cet événement demeure important pour la jeunesse de l’océan Indien », déclare le ministre Sawmynaden.

Si les infrastructures ne poseront pas de problèmes bien qu’il faudra apporter quelques améliorations, en revanche, Maurice aura à choisir un village des Jeux. « Nous étudierons différentes possibilités », confie le ministre Sawmynaden.

 

Compte tenu que Maurice organisera les prochains JIOI, Philippe Hao Thyn Voon aura à quitter la présidence du CIJ. Cette instance se réunira dans six mois.

  • Published in Local

Cyclisme Une Fun Race dimanche à Fond du Sac

Les amateurs du vélo seront comblés ce dimanche (25 octobre) avec une Fun Race qui est organisée par la COBH Women Welfare Association de Fond du Sac. Et il est aussi bon de souligner que cette épreuve permettra tant aux licenciés comme aux non-licenciés d’y participer et que la course est aussi ouverte à tous types de vélos.

En ce qui concerne la course cycliste, les participants auront à mettre sous la dent un parcours de 52 km qui est comme suit : Départ Fond-du-Sac -TD direction rond-point-Vale- direction RP Sottise - TAG RP Sottise direction Chemin Vingt Pieds - TD Mon Choisy - TAD RP Pointe-aux-Canonniers - direction Grand-Baie - TD route côtière Grand-Baie - Péreybère – Bain Bœuf - Cap Malheureux - Calodyne - Grand Gaube – Roche Terre - TAG by-pass Goodlands - direction St-Antoine - TAD RP St-Antoine - direction Poudre d'Or Village - TAD Poudre d'Or Village direction UBP et Poudre d'Or Hamlet - TAD Poudre d'Or Hamlet direction Cottage - TD Cottage direction RP Forbach - TAD RP Forbach direction Mon Loisir Rouillard - TD - TAG direction Forêt Daruty - TD village Vale - TAG direction RP Vale - TD RP Vale - TD - Arrivée Fond-du-Sac.

 

Ceux qui participent à l’épreuve du VTT, les participants auront à parcourir 37 km : Départ Fond-du-Sac - TD direction Rond-point Vale - TAG RP Vale - direction RP Sottise - TAG RP Sottise - TAG RP Sottise direction Chemin Vingt Pieds - TAD Jonction Mon Choisy/Vingt Pieds - TD Mon Choisy - TAD RP Pointe-aux-Canonniers - direction Grand-Baie - TD route côtière Grand-Baie - Péreybère - Bain Boeuf - Cap Malheureux - Calodyne - Grand-Gaube - Roche-Terre- TAD by-pass Goodlands - direction Daruty - TAD direction Forêt Daruty - TD Village de Vale - TAG direction RP Vale - TD RP Vale - TD - Arrivée Fond-du-Sac. L'enregistrement des participants se fera le matin de la course entre 7h et 7h45. L'inscription a été fixée à Rs 100 par personne. Les catégories d'âges sont les suivantes : 16-29 ans, 30-39 ans, 40-49 ans, 50 ans et plus. Le port du casque est obligatoire.

  • Published in Local
Subscribe to this RSS feed